1 241 399 $ attribués à l’IUSMM pour 2019-2020

26 avril 2019

La Fondation IUSMM accordera pour l’année 2019-2020 la somme totale de 1 241 399 $ à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal ainsi qu’à son centre de recherche afin de continuer à soutenir l’accès universel à des soins spécialisés en santé mentale et au développement de la recherche de pointe dans ce domaine. 

 

En effet, notre fondation soutient la création de projets qui contribuent directement au bien-être psychologique et physique de la clientèle au sein même de leur milieu de vie. 

Puisque les façons de prodiguer les soins en santé mentale ont grandement évolué au cours des dernières années. En plus de traiter les symptômes de la maladie, il est désormais essentiel d’accompagner la personne dans son rétablissement en favorisant sa réinsertion sociale et en évitant une rupture des liens sociaux avec sa famille, ses amis et sa communauté.

C’est pourquoi nous nous sommes donné comme mission de soutenir des pratiques cliniques de pointes qui visent à aller à la rencontre de la personne dans son environnement. Développer de saines habitudes de vie, s’inscrire à des groupes d’entraide ou même retourner sur les bancs d’école, voilà quelques-uns des multiples moyens dont nous avons tous besoin pour entretenir un bon équilibre mental.

Cela se traduit par le financement d’activités qui permettent d’améliorer la qualité de vie, de prendre en charge la santé globale et de soutenir les projets de la clientèle. Par exemple, la fondation offrira de l’aide au logement et du dépannage (épicerie, déplacement, etc.), supportera des activités sportives, financera des ateliers de cuisine et aidera ceux et celle qui le désirent à faire un retour aux études et sur le marché du travail. 

Soutien aux projets de recherche

Notre fondation soutient également un centre de recherche d’excellence où plusieurs chantiers d’innovation sont mis sur pied, permettant ainsi l’avancement des connaissances et des traitements en santé mentale. Par exemple, nos chercheurs travaillent sur l’utilisation de l’Internet interactif afin de rejoindre les gens plus isolés et sur l’intégration de la réalité virtuelle comme outil pour réduire les symptômes de la maladie.

De plus, une dizaine de chercheurs bénéficieront d’une aide supplémentaire qui leur permettra de mieux comprendre les causes et les conséquences des troubles mentaux sur le fonctionnement des personnes aux prises avec un problème de santé mentale.

En plus de poursuivre le déploiement de la chaire de recherche en santé mentale et travail, la fondation contribuera au financement de nombreux projets, dont celui de Mélina Rivard, qui veut contribuer à remédier aux difficultés liées aux trajectoires de services proposées aux enfants atteints d’un retard global de développement ou de déficience intellectuelle ainsi qu’à leurs parents. 

Encouragez notre cause :
FAIRE UN DON