Améliorer la santé et le bien-être des locataires en HLM

13 octobre 2019

Environ un million de personnes au Canada vivent dans des unités d’habitation à loyer modique (HLM). Les locataires en HLM forment l’une des populations les plus vulnérables au pays, souffrent d’une prévalence plus élevée de maladies physiques et mentales et ont une espérance de vie plus courte que celle de la population générale.

L’objectif ultime du projet Flash sur mon quartier!, une recherche-action participative menée par la chercheuse et professeure à l’UQAM Janie Houle, est d’améliorer la santé et le bien-être des locataires en HLM et d’ainsi réduire les inégalités sociales de santé qui les affectent en mobilisant les locataires dans l’amélioration de leur environnement.

Les résultats obtenus jusqu’à présent lors de la phase 1 du projet montrent que les locataires en HLM ont des talents, des connaissances pertinentes et un sentiment d’appartenance à leur communauté, et qu’ils sont prêts à investir du temps et de l’énergie pour collectivement améliorer leur environnement résidentiel.

Créer un environnement favorable à la santé

En seulement quelques mois, la chercheuse Janie Houle et son équipe ont réussi, parmi les six sites où le projet est implanté, à mobiliser plus d’une centaine de locataires en HLM et à produire des améliorations tangibles dans leur environnement résidentiel. Ils ont réussi à implanter des mesures d’apaisement de la circulation, à créer un bulletin d’information et à mettre sur pied de nouvelles activités par et pour les locataires. Cependant, cela demeure insuffisant pour l’équipe de recherche qui a voulu aller encore plus loin dans sa démarche.

Financée conjointement par la Fondation J. Armand Bombardier et la Fondation J.W. McConnell, la deuxième phase présentement en cours se nomme Synergie. En utilisant un processus de croisement des savoirs, Synergie rassemble autour d’une même table des personnes ayant peu de pouvoir (locataires en HLM) et des personnes ayant beaucoup de pouvoir (hauts dirigeants) afin qu’ils co-construisent et co-pilotent ensemble des actions innovantes de promotion de la santé mentale en milieu HLM.

Le but ultime est de créer un environnement favorable à la santé pour les locataires en HLM en améliorant, entre autres, leurs conditions de logement, l’accessibilité aux ressources de proximité, leur capital social et leur niveau de contrôle sur leur vie.

Biographie Janie Houle :

Janie Houle, Ph. D., Psychologue communautaire, Titulaire de la Chaire de recherche UQAM sur la réduction des inégalités sociales de santé, Professeure titulaire au département de psychologie de l’UQAM, Chercheuse régulière au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CR-IUSMM). Ses travaux visent à développer le pouvoir d’agir individuel et collectif des populations vulnérables, incluant les personnes vivant avec des difficultés de santé mentale ainsi que les personnes vivant en situation de pauvreté.

 

Encouragez notre cause :
FAIRE UN DON