Prix François-Castonguay 2017: deux récipiendaires aux parcours inspirants

14 novembre 2017

La Fondation de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (FIUSMM) est très heureuse de décerner aujourd’hui le Prix François-Castonguay à MM. Guy Croteau et Philippe Legault. Ce prix, d’une valeur de 1 000 $, est remis annuellement à une ou plusieurs personnes suivies à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal qui ont fait preuve de beaucoup de courage et de détermination dans leur cheminement vers le rétablissement.

Un retour réussi sur les bancs d’école à 55 ans!x

Professeur de danse, Monsieur Guy Croteau a mis fin abruptement à sa carrière d’enseignant en raison d’un problème de santé.

C’est dans la cinquantaine que Monsieur Croteau a choisi de relever le plus grand défi de sa vie : il décide de retourner sur les bancs d’école afin de devenir technicien en documentation.

Sa première année scolaire au Collège de Maisonneuve est exigeante, car il constate qu’il a des difficultés de mémorisation et d’attention.  Suite à des échecs dans deux cours, il décide de consulter en psychiatrie afin de mieux comprendre la nature de ses difficultés.

Le verdict tombe quelques mois plus tard : trouble du déficit et de l’attention (TDA).

Animé par son désir d’obtenir son diplôme, il se tourne alors vers les professionnels de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM) afin d’obtenir de l’aide et du soutien.

N’écoutant que son désir d’obtenir à tout prix son diplôme, Guy Croteau demande l’aide des professionnels de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM).

En plus du suivi avec sa psychiatre, Monsieur Croteau s’entoure d’une équipe chevronnée, composée de deux éducateurs spécialisés provenant de L’Avancée, le programme de réadaptation vocationnelle de l’Institut.

Grâce au soutien de l’équipe traitante, mais surtout, grâce à sa détermination et sa persévance, Guy Croteau a remporté son pari. Il a obtenu son diplôme au printemps 2014 et il termine fièrement, en ce moment, un premier mandat à titre de gestionnaire des documents d’archives dans le milieu de la danse.

Alain Archambault, éducateur spécialisé à L’Avancé, souligne l’impressionnant cheminement de son client. « Monsieur Croteau a toujours accordé une importance primordiale au respect de ses engagements. Il a su se donner le droit d’essayer les pistes de solutions que nous lui proposions. Pour nous, il est le parfait exemple d’un processus de rétablissement réussi et nous sommes très heureux et fiers de sa nomination! »

Apprivoiser la schizophrénie grâce aux études

Pour des personnes atteintes de schizophrénie comme Philippe Legault, le retour aux études peut représenter un moyen salutaire de se réapproprier son pouvoir d’agir, d’obtenir un statut social ainsi que d’accroître sa confiance en soi et son sentiment d’efficacité.

Depuis 2013, Monsieur Legault reçoit le soutien d’une équipe multidisciplinaire de professionnels à la clinique externe de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont qui l’appuie dans sa démarche de rétablissement.

Détenteur d’un AEC en réseaux informatiques obtenu l’an dernier, il est présentement étudiant DEC en gestion de réseaux informatiques au Collège de Maisonneuve.

Suivi de près également par l’équipe de L’Avancé à l’IUSMM, Monsieur Legault s’est engagé pleinement dans sa démarche de rétablissement.

Lyne Bouchard, éducatrice spécialisée à L’Avancée, reconnaît tout le chemin parcouru par celui qu’elle a le plaisir d’accompagner depuis 2013. « Je tiens à mentionner la qualité de son engagement et de sa détermination à l’égard de sa démarche d’insertion professionnelle. Monsieur Legault est un modèle d’espoir pour tous ces gens qui souhaitent reprendre le contrôle de leur vie ».

Philippe Legault réalise lui aussi le fruit de ses récents progrès. Il mentionne sans hésiter que les quelques stages en entreprise qu’il a fait à ce jour grâce au programme L’Avancée ont su lui redonner confiance et l’inciter à poursuivre l’aventure.

Aux dires de ses proches, il est désormais plus souriant et plus ouvert sur le monde. Monsieur Legault ne s’en cache pas, ses ambitions professionnelles ne s’éteindront pas une fois le diplôme collégial en poche. Son rêve ultime : Devenir un entrepreneur et fonder sa propre entreprise de services informatiques.

La FIUSMM félicite ses deux récipiendaires et leur offre ses meilleurs vœux de santé et de succès pour l’avenir.

Encouragez notre cause :
FAIRE UN DON