Lab EPAULARD : pour des services mieux adaptés aux enfants atteints de TSA, DI ou RGD

5 février 2020

Si les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont devenus un enjeu de santé publique prioritaire ces dernières années, ce n’est malheureusement pas le cas du retard global de développement (RGD) et de la déficience intellectuelle (DI).

Mélina Rivard est docteur en psychologie et chercheuse. Ses travaux de recherche portent principalement sur le trouble du spectre de l’autisme (TSA), la déficience intellectuelle (DI) et le retard global de développement (RGD) chez l’enfant

Des familles sans service

Pourtant, ces troubles posent le même type de défis aux familles et à la société. Par ailleurs, les enfants avec une DI sont plus à risque de développer des troubles de santé mentale que les autres enfants ce qui complexifie le diagnostic et, par conséquent, influence de façon déterminante la nature des ser­vices qui leurs sont proposés.

Les résultats de divers travaux et enquêtes réalisés auprès de la population québécoise montrent que les services entourant ces trois diagnostics en petite enfance ne sont pas bien orchestrés et que plu­sieurs enfants et familles restent sans service. L’accès à des services d’intervention qui soient pré­coces, intensifs et adaptés est primordial pour éviter la cristallisation des symptômes, des troubles concomitants, une complexification des besoins de services (ex. : milieux de vie, hospitalisations) et la détérioration de la qualité de vie des familles.

Pour ce faire, elle et son équipe travaillent avec plus de 1 000 enfants et leurs parents, directement dans les milieux de pratique (ex. : CRDI, Fondation Miriam, etc.) afin d’avoir un véritable impact sur leur situation. L’équipe évalue les stratégies d’intervention et leurs effets sur les enfants et les familles et identifie les meilleures pratiques ainsi que les moyens de favoriser leur implantation dans les milieux. Son objectif ultime : voir les meilleures pratiques reprises dans l’ensemble du réseau afin que tous les enfants puissent en bénéficier.

Pour ce faire, le laboratoire consacre ses recherches en trois axes :

  • AXE 1 : Séquence des programmes et des services permettant de maximiser la réponse et le pronostic des enfants ayant une DI, un RGD ou un TSA.
  • AXE 2 : Les troubles concomitants en DI, RGD et TSA en petite enfance
  • AXE3 : Le bien-être, la santé et la qualité de vie des familles d’enfant présentant une DI, un TSA ou un RGD

Encouragez notre cause :
FAIRE UN DON